Exoconscience.com

La vérité nous libérera

Après l’été, l’Europe va cibler les personnes non vaccinées

Quiconque s’imagine que la suspension des mesures liées au Covid dans une grande partie de l’Europe signifie que ces mesures, et donc la campagne de vaccination contre le C-19, appartiennent au passé devrait jeter un coup d’œil aux récentes déclarations de la Commission européenne sur le sujet, à commencer par la déclaration du 27 avril de la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, sur la « prochaine phase pandémique« .

Tout en reconnaissant que la phase « d’urgence » de la pandémie est terminée – mais apparemment pas, selon elle, la pandémie en tant que telle – Mme von der Leyen avertit que « nous devons rester vigilants. Les taux d’infection sont encore élevés dans l’UE et de nombreuses personnes meurent encore du COVID-19 dans le monde. De plus, de nouvelles variantes peuvent apparaître et se propager rapidement. » « Mais nous connaissons la voie à suivre », conclut-elle, « nous devons encore intensifier la vaccination et le renforcement, ainsi que les tests ciblés ». C’est moi qui souligne.

Notez que Mme von der Leyen ne se contente pas de dire que la vaccination et le renforcement des capacités doivent se poursuivre – par exemple pour les groupes particulièrement vulnérables – elle dit plutôt qu’ils doivent être « encore renforcés » ! Et ce, dans une UE où, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, près de 85 % de la population adulte a déjà été entièrement vaccinée !

Dans le communiqué de presse de la Commission, l’appel de Mme von der Leyen en faveur d’un « renforcement » de la vaccination et du renforcement des capacités est la première d’une série de mesures que les États membres sont invités à prendre « avant l’automne ».

Une fiche d’information intitulée « COVID-19 – Sustaining EU Preparedness and Response : Looking ahead », qui a été publiée par la Commission européenne le même jour, le 27 avril, réitère le point de vue de Mme von der Leyen. La première section s’intitule « Accroître le recours à la vaccination contre le COVID-19 » et le premier point se lit comme suit :

  • Les Etats membres doivent augmenter le taux de vaccination et l’administration des rappels et des quatrièmes doses pour ceux qui sont éligibles. Ils devraient également augmenter la vaccination des enfants.

L’accent est mis ici sur l’original. Le deuxième point continue :

  • Les États membres devraient préparer des stratégies de vaccination contre le COVID-19 pour les mois à venir en tenant compte de la circulation simultanée de la grippe saisonnière et intégrer la vaccination contre le COVID-19 dans les programmes de vaccination nationaux.

Le 12 mai, la commission spéciale du Parlement européen sur la pandémie de COVID-19 (COVI), récemment créée, a organisé une séance de questions-réponses avec la commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides. (Vidéo complète ici.) Dans un tweet, la députée française Virginie Joron a résumé l’essentiel des propos de Mme Kyriakides comme suit (traduction de l’auteur) :

PRIORITÉ : 100 millions de non-vaccinés dans l’UE qu’il faudra convaincre et cibler sans les discriminer.

lutte contre la désinformation
prochaine pandémie avec de nouvelles variantes cet hiver

Comme Kyriakides, d’ailleurs, le communiqué de presse de la Commission identifie également « l’intensification de la collaboration contre la désinformation et les fausses informations sur les vaccins COVID-19 » comme l’une des actions prioritaires pour l’automne.

Enfin, dans un tweet plus récent du 17 mai, Virginie Joron a partagé la photo ci-dessous d’un document de la Commission qui a été distribué à la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement européen et qui comprend, en fait, une  » stratégie de vaccination  » pour l’automne. Ce document  » cible  » également les personnes non vaccinées, son premier point appelant les États membres de l’UE à : « Renforcer les efforts visant à accroître l’adoption ou l’achèvement du cours primaire chez les personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées, notamment en surveillant et en analysant en permanence l’hésitation à se faire vacciner afin de la surmonter. »

L’accent mis sur le « ciblage » des personnes non vaccinées est particulièrement déroutant étant donné la rapidité avec laquelle la protection induite par le vaccin contre le Covid-19 s’estompe. En termes immunologiques, une fois qu’elle a disparu, il n’y a plus de distinction significative à faire entre les vaccinés et les non-vaccinés. Certaines études et données suggèrent même que les vaccinés sont à ce stade plus enclins à l’infection. Seules les personnes très récemment vaccinées peuvent peut-être bénéficier d’une protection supplémentaire.

De nombreuses études d’observation ont démontré la rapidité avec laquelle l’efficacité des vaccins Covid-19 diminue, en particulier celle du vaccin BioNTech-Pfizer, qui est de loin le vaccin le plus utilisé dans l’UE. Mais il n’est pas nécessaire de citer ces études ici, puisque le point suivant du document de la Commission reconnaît tacitement la diminution rapide de l’efficacité des vaccins, en appelant les Etats membres à : « Accroître les efforts sur la prise de doses de rappel par tous les adultes éligibles, à partir de trois mois après le cours primaire. » L’accentuation ici est à nouveau la mienne.

Le troisième et dernier point relatif aux vaccins concerne spécifiquement la vaccination des enfants. Il est tronqué dans le document photographié par Joron, mais la version complète se trouve dans la déclaration la plus complète de la Commission sur sa stratégie Covid-19 pour l’automne : une communication au Parlement et aux autres institutions européennes qui date également du 27 avril. La version complète de la recommandation se lit comme suit : « Avant le début de l’année scolaire 2022-2023, envisager des stratégies pour augmenter les taux de couverture vaccinale chez les plus jeunes enfants, par exemple en travaillant avec les pédiatres et d’autres professionnels de la santé qui sont des sources d’information de confiance pour de nombreux parents. »

Il était prévenant de la part de Kyriakides d’insister sur le fait que les non-vaccinés ne devraient pas être discriminés, même s’ils doivent être « ciblés ». Mais il convient de noter que la communication du 27 avril, telle que reflétée par la photo de Joron, souligne également la nécessité de « [e]ntretenir l’adoption de la proposition de la Commission visant à étendre l’application du règlement sur le certificat numérique COVID de l’UE. » Le principal effet et objectif du certificat numérique COVID de l’UE, qui a également servi de cadre et d’infrastructure pour les certificats de « santé » ou de « vaccin » dans les États membres de l’UE, est, bien sûr, précisément de récompenser les vaccinés et de discriminer les non-vaccinés.

Les documents du 27 avril de la Commission européenne invoquent donc clairement un nouveau déploiement de la campagne de vaccination Covid-19 à l’automne, ciblant spécifiquement les personnes jusqu’ici non vaccinées et également les enfants. De plus, si la Commission obtient ce qu’elle veut – et on peut s’attendre à ce qu’elle le fasse – et que le certificat numérique Covid de l’UE est effectivement prolongé, les documents évoquent également le spectre d’une combinaison de ce nouveau déploiement avec exactement les mêmes mesures coercitives et discriminatoires qui ont fait des non-vaccinés européens des parias sociaux pendant une grande partie de l’année dernière.

Source : https://thepulse.one/2022/05/30/after-summer-europe-to-target-the-unvaccinated/

Traduction : https://exoconscience.com

Partager l'article pour contribuer à l'information :
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Alfred
Alfred
6 mois il y a

On va encore longtemps se laisser injecter ce produit qui tue plus que la pseudo maladie qu’il est censé nous éviter?Il n’y a pas encore assez de morts,d’effets secondaires handicapants?Je connais des 3 x vax qui font des maladies à répétitions,il n’y a pas à dire ça fonctionne….pour rendre les gens malades,stériles,voire les tuer…

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x