Exoconscience.com

La vérité nous libérera

Étude : Les mesures de confinement ont conduit 60 000 enfants au Royaume-Uni à la dépression clinique

Une preuve de plus que les défenseurs du confinement sont du mauvais côté de l’histoire.

Une nouvelle étude publiée dans la revue Royal Society Open Science a révélé que les confinements au Royaume-Uni ont provoqué une dépression clinique chez environ 60 000 enfants.

Les chercheurs ont détecté un taux de prévalence de la dépression de 27,1 % dans leur échantillon, un chiffre nettement supérieur à celui qui aurait été observé en l’absence de confinements.

Selon un rapport du Telegraph, ce pourcentage équivaut à environ 60 000 enfants supplémentaires qui ont souffert de dépression clinique à cause des restrictions COVID-19.

« Après avoir contrôlé les scores de base et plusieurs caractéristiques de l’école et de l’élève, les symptômes dépressifs étaient plus élevés dans le groupe COVID-19 », indique l’étude.

« Ces résultats démontrent que la pandémie COVID-19 a augmenté les symptômes dépressifs des adolescents au-delà de ce qui aurait probablement eu lieu dans des circonstances non pandémiques. »

Les chiffres montrent que 400 000 enfants britanniques ont été adressés à des spécialistes de la santé mentale l’année dernière pour des choses comme les troubles alimentaires et l’automutilation.

Une fois de plus, l’étude souligne que ceux qui ont préconisé avec véhémence le confinement, tout en exigeant que les voix dissidentes soient réduites au silence, étaient du mauvais côté de l’histoire.

Comme nous l’avons déjà souligné, une épidémie choquante de cas d’hépatite chez les enfants a probablement été causée par le confinement et la distanciation sociale, qui ont affaibli le système immunitaire, selon les experts de la santé.

De nombreux nourrissons souffrent également de troubles du développement cognitif et de l’élocution dus au port de masques par les adultes pendant la pandémie.

Selon les orthophonistes, le port de masques a entraîné une augmentation de 364 % du nombre de patients référés par des bébés et des enfants en bas âge.

Une importante étude de l’université Johns Hopkins a conclu que les mesures de confinement à l’échelle mondiale ont eu un impact beaucoup plus néfaste sur la société qu’elles n’ont apporté de bénéfices, les chercheurs estimant qu’elles « sont mal fondées et devraient être rejetées en tant qu’instrument de politique pandémique ».

Source : https://www.anguillesousroche.com/sante/etude-les-mesures-de-confinement-ont-conduit-60-000-enfants-au-royaume-uni-a-la-depression-clinique/
Partager l'article pour contribuer à l'information :
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x