Exoconscience.com

La vérité nous libérera

Le FEM publie des idées sur un système de quotas de carbone où les technologies de surveillance sont utilisées pour suivre les émissions personnelles

Une proposition d’avenir.

Le Forum économique mondial (FEM) publie des idées sur une autre raison, ou excuse, pour déployer davantage de technologies de surveillance : cette fois, il s’agit du changement climatique, et plus précisément du suivi des émissions de carbone – au niveau individuel.

Cette initiative est généralement appelée « My Carbon » et, selon un article publié sur le site Web du groupe et rédigé par le directeur de la Smart Cities Mission du ministère indien du logement et des affaires urbaines, il s’agit de « l’inclusion des citoyens » dans la réduction des émissions de carbone dans les zones urbaines.

Cependant, « My Carbon » et ce que l’on appelle les « programmes d’allocations personnelles » n’ont apparemment pas été couronnés de succès, bien que la pression ait été exercée depuis des années ; mais maintenant, avec les technologies de suivi et de surveillance qui continuent, techniquement parlant, à s’améliorer et à devenir de plus en plus omniprésentes, l’idée est de commencer à les intégrer dans l’histoire du changement climatique.

Et puisque la part des émissions attribuées aux individus dans les villes est de 40 %, la proposition est de s’attaquer aux éléments qui sont maintenant identifiés par le FEM et ses cohortes comme faisant obstacle à l’enracinement des programmes d’allocations personnelles : la résistance sociale et politique, le manque de sensibilisation et de « mécanismes équitables » pour suivre les émissions individuelles.

Le post, qui précise que les opinions exprimées sont « celles de l’auteur uniquement et non celles du Forum économique mondial », voit un monde « amélioré » non seulement en ce qui concerne la technologie, mais aussi la société, et mentionne les restrictions catastrophiques de la pandémie sur un ton positif, comme la preuve que des milliards de personnes peuvent effectivement être formées à faire preuve de « responsabilité sociale individuelle ».

Le bon vieux Covid a servi de test pour cela. « Un nombre considérable de restrictions inimaginables en matière de santé publique ont été adoptées par des milliards de citoyens à travers le monde », peut-on lire sur le blog du FEM.

On peut en déduire que des milliards de personnes sont désormais plus susceptibles d’accepter des restrictions concernant leur mode de vie dans d’autres contextes. Ensuite, il y a la technologie, l’« IA », la blockchain, la numérisation, les appareils de « maison intelligente » – tous utiles pour faire avancer ce programme dystopique spécifique.

Il est prévu d’utiliser les technologies de surveillance pour suivre en détail les émissions de carbone personnelles et de donner des « conseils individuels sur les choix éthiques et à faible teneur en carbone pour la consommation de produits et de services ».

En outre, les coûts des activités et des biens « à forte intensité de carbone » devraient être augmentés, tout en offrant des incitations économiques pour réduire la demande – une autre façon de dire, « système de crédit social à faibles émissions de carbone ».

Enfin, il est également recommandé de créer de nouvelles normes sociales. Celles-ci imposeraient une nouvelle définition de ce qu’est « une part équitable » des émissions personnelles, et fixeraient des « niveaux acceptables » d’émissions personnelles.

Source : https://reclaimthenet.org/carbon-allowance-system/

Traduction : https://exoconscience.com

Partager l'article pour contribuer à l'information :
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marisa vanderschueren
20 jours il y a

La terre n’a pas besoin de nous pour être réchauffée, ce sont les activités du soleil et de la lune qui crée le climat, il faut dire qu’un fin de cycle est pour maintenant. En même temps, que l’extinction des satanistes ce sera l’extinction de tous les déchets qu’a accumulé la terre depuis 26 000 ans, enfin j’espère avoir résumé assez notre situation. C’est de moi !

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x