Exoconscience.com

La vérité nous libérera

L’OTAN s’entraîne à utiliser des bombes nucléaires américaines B61 près des frontières russes : « Cette manœuvre est de la folie » pour Scott Ritter, ancien inspecteur des Nations unies

Alors que le monde est au bord d’une guerre mondiale qui pourrait devenir nucléaire et mettre fin à toute vie sur la planète, le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, annonce une énième provocation de l’OTAN et organisera des exercices nucléaires à moins de 1 000 km de la Russie à partir de lundi. Un exercice de dissuasion de l’Otan baptisé « Steadfast Noon ». Il débutera le 17 octobre jusqu’au 30 octobre 2022. La France ne participera pas à cet exercice, suite à sa volonté de garder une capacité nucléaire indépendante.

Un exercice de dissuasion baptisé « Steadfast Noon » qui se tiendra principalement au-dessus de la Belgique et du Royaume-Uni et réunira une soixantaine d’avions alliés. « Il s’agit d’un entraînement destiné à garantir que les capacités nucléaires de l’Otan restent sûres, sécurisées et efficaces. La dissuasion nucléaire de l’Otan préserve la paix, empêche la coercition et décourage l’agression », a déclaré Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan.


Lors de la conférence de presse du 13 octobre 2022 par Jens Stoltenberg, à l’issue des réunions des ministres de la Défense de l’Otan, ce dernier a rappelé le soutien conditionnel de l’Otan à l’Ukraine : « Nous continuerons à soutenir l’Ukraine, aussi longtemps qu’il le faudra. Cela comprend l’intensification de notre soutien à l’Ukraine, le renforcement de notre dissuasion et de notre défense, avec les forces, les capacités et les stocks dont nous avons besoin. Les alliés de l’Otan fournissent des systèmes avancés, y compris l’artillerie, la défense aérienne et les véhicules blindés. Nous fournissons également du carburant, des vêtements d’hiver et des fournitures médicales dans le cadre du programme d’assistance complet de l’Otan. Dans le cadre de ce paquet, l’Otan livrera prochainement du matériel de contre-drone à l’Ukraine. Avec des centaines de brouilleurs de drones, qui peuvent aider à rendre inefficaces les drones de fabrication russe et iranienne. »

Invité par George Galloway à analyser les propos de l’Otan concernant l’opération nucléaire baptisée « Steadfast Noon », Scott Ritter y voit une folie : « La chose la plus stupide qu’a annoncé l’Otan est de poursuivre un exercice nucléaire […] ce n’est pas opportun, au moment où le président de l’Ukraine appelle à une frappe nucléaire préventive de l’Otan contre la Russie. La seule chose sage à faire pour un homme doté de maturité, d’intelligence… serait d’annuler ou reporter ces exercices pour ne pas amplifier inutilement les tensions à une époque où les armes nucléaires sont discutées. L’Otan ne veut pas que la Russie gagne et donc, pour empêcher sa victoire, l’Otan teste son arsenal nucléaire. C’est de la folie de l’ordre le plus élevé. »

L’ancien inspecteur de la commission spéciale des Nations unies, Scott Ritter, avait déclaré dans une vidéo du 11 octobre 2022 sur le danger nucléaire causé par les menaces de Zelensky et concernant les conditions de la Russie pour l’utilisation de telles armes : « Sur la folie nucléaire il semble que l’Otan et les États-Unis soient sur la bonne voie. Les Russes avaient clairement indiqué qu’il n’y avait que deux conditions dans lesquelles ils utiliseraient des armes nucléaires, la première est s’ils ont été attaqués par des armes nucléaires, ils répondraient et deuxièmement s’il y avait une attaque conventionnelle qui menace l’existence de l’État russe, alors ils seraient obligés d’utiliser tous les moyens à leur disposition pour inclure des armes nucléaires afin de sauver l’État. Mais aucune de ces conditions n’existe. […] L’Otan n’est pas en mesure de vaincre la Russie et pourtant nous parlons ici d’armes nucléaires. Le président ukrainien Zelensky parle de la nécessité pour les États-Unis de mener une frappe nucléaire préventive. En bref, si les États-Unis disent que la Russie se prépare à utiliser les armes nucléaires tactiques contre l’Ukraine, alors, selon Zelensky, les États-Unis doivent les anticiper en utilisant des armes nucléaires tactiques contre la Russie. Permettez-moi de vous rappeler ce qu’est la doctrine nucléaire russe : toute utilisation d’armes nucléaires contre la Russie entraînera automatiquement le lancement total des arsenaux nucléaires russes tuant tout le monde. »

*

L’OTAN entame une nouvelle fois les exercices nucléaires Steadfast Noon. Ces jeux de guerre d’une semaine se dérouleront près de la Russie, dans le sud de l’Europe. Des avions et du personnel de 14 membres de l’OTAN prendront part aux exercices. 

Il s’agit bien d’exercices « annuels et de routine », mais hautement secrets, destinés à pratiquer des scénarios de guerre nucléaire.

Selon la déclaration de l’OTAN, « « Steadfast Noon » implique des vols d’entraînement avec des avions de combat à double capacité, ainsi que des avions conventionnels, soutenus par des avions de surveillance et de ravitaillement. Aucune arme réelle n’est utilisée. Cet exercice contribue à garantir que la dissuasion nucléaire de l’OTAN reste sûre, sécurisée et efficace. »

Il est facile de supposer quel sera l’objectif des prochains exercices. Les militaires européens ont l’intention de s’entraîner à l’utilisation de bombes nucléaires américaines B-61 à rendement variable sur la zone frontalière de la Russie. On pense que ces bombes sont capables d’anéantir des régions telles que Moscou, la Crimée et Kaliningrad.

En 2019, Joseph Day, membre du Comité de défense et de sécurité de l’OTAN, a accidentellement révélé que 150 ogives (dont des bombes B61) étaient stationnées dans des bases militaires de l’UE.

Les armes nucléaires de l’OTAN sont stockées dans les bases militaires suivantes :

  • Kleine Brogel en Belgique,
  • Büchel en Allemagne,
  • Aviano et Ghedi-Torre en Italie,
  • Volkel aux Pays-Bas,
  • Incirlik en Turquie.

La politique nucléaire de l’OTAN prévoit que les pays partenaires peuvent utiliser les ogives américaines déployées en Europe en cas d’urgence.

La Maison Blanche a officiellement confirmé que l’OTAN effectuerait ses exercices nucléaires stratégiques à une distance de seulement 600 miles (environ 965,5 km) des principales villes russes.

source : France Pravda / https://lemediaen442.fr/exercice-nucleaire-ce-lundi-17-octobre-par-lotan-cette-manoeuvre-est-de-la-folie-pour-scott-ritter-ancien-inspecteur-des-nations-unies/

Partager l'article pour contribuer à l'information :
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x