Exoconscience.com

La vérité nous libérera

Les pierres mégalithiques de Baalbek : Une merveille d’ingénierie ancienne

Plongez dans les mystérieuses pierres mégalithiques de Baalbek, un site antique dont la construction déconcerte les experts et captive l’imagination.

Note Flo : Avant le dernier déplacement géophysique des pôles vers la fin de la période atlante, l’ancien équateur passait par Paris.

Cet équateur du cycle précédent était appelé ligne de la déesse et passait par Paris, Stonehenge, New York, Teotihuacan, Troy, Ljubljana en Slovénie, le Liban (pierres de Baalbek), la Syrie et des sites archéologiques importants.

Le temple romain de Jupiter à Baalbeck au Liban a été bâti avec des blocs de plus de 1000 tonnes. Même aujourd’hui nous serions incapables de construire de cette façon.

A Paris, le climat était tropical à l’époque de l’ancien équateur. Il y a une forte connexion entre Paris et Isis (Paris vient de Par Isis) et c’est pourquoi Paris a été appelée « la Ville des Lumières ».

Tant de temples et de vortex ont été construits tout au long de cette ceinture énergétique que les forces obscures tentent de perturber depuis cette époque.

Il y aurait tant à dire… de l’Empire romain à l’empire américain, en passant par le nazisme, l’UE, Teotihuacan, Mexico, les Georgia Guidestones, Washington, New York, l’île principale de l’Atlantide, Stonehenge, Paris, l’Allemagne, Davos, Bâle, l’épicentre des 2 guerres mondiales, l’ex Yougoslavie, Troie, le Liban, la Syrie, Israel, le Yémen, Neom, Tesla, Maria Orsic, le Programme Spatial Secret allemand,…

*

Baalbek, un site antique empreint de mystère et d’émerveillement, est situé dans l’actuel Liban. Connu sous le nom d’Héliopolis à l’époque romaine, ce complexe impressionnant présente des pierres mégalithiques massives pesant plus de 1 600 tonnes, qui continuent de déconcerter les experts. Bien que certains éléments du site puissent être attribués à la construction romaine, l’âge réel et les origines de Baalbek restent incertains. Néanmoins, une chose est sûre : les pierres mégalithiques de Baalbek sont un véritable mystère antique.

Les théories vont d’un sanctuaire phénicien dédié au dieu Baal à un site antique controversé et déplacé datant de plus de 20 000 ans. L’incroyable ingénierie de Baalbek, associée à son histoire énigmatique, capte l’imagination et invite à explorer davantage les secrets de notre passé.

Les origines inexplicables de Baalbek

Les sites antiques du monde entier, comme Baalbek, dans l’actuel Liban, défient toute explication par leur construction apparemment impossible. Si les Romains ont contribué à la construction de certaines parties du site, l’origine des énormes pierres de fondation, qui pèsent plus de 1 600 tonnes, reste un mystère et remonte à une époque bien antérieure à celle des Romains.

Le puzzle mégalithique du passé

Les archéologues sont perplexes quant aux méthodes utilisées pour extraire, soulever et imbriquer des blocs de pierre géants pesant entre 10 et 200 tonnes sur des sites anciens tels que Puma Punku, Teotihuacan, Sacsayhuaman, Ollantaytambo et Baalbek. Sans technologie avancée, comment ces cultures anciennes ont-elles pu réaliser des exploits aussi incroyables ?

Technologies perdues des anciens ?

Des spéculations suggèrent que les peuples anciens auraient possédé des technologies avancées, aujourd’hui perdues dans le temps, qui leur auraient permis de construire ces sites remarquables. Les experts, y compris les ingénieurs et les architectes, sont sans cesse fascinés par ces réalisations anciennes.

Voici les impressionnants blocs du Trilithon, qui font partie de la rangée supérieure de pierres du temple de Jupiter Baal. Émerveillez-vous devant leur présence monumentale. Wikimedia Commons.

Les pierres mégalithiques de Baalbek : Un site sacré entouré de mystère

Baalbek, ou Héliopolis, est l’un des sites antiques les plus impressionnants, ses blocs de pierre massifs constituant une grande énigme pour les archéologues. L’âge réel de ce site sacré est toujours débattu, les chercheurs traditionnels suggérant qu’il s’agissait d’un sanctuaire phénicien dédié au dieu Baal, tandis que d’autres pensent qu’il pourrait dater de plus de 20 000 ans.

Le Trilithon : Un défi monumental à la sagesse conventionnelle

Le Trilithon, une plate-forme composée de trois blocs colossaux pesant 1 000 et 2 000 tonnes, défie toute explication. Comment les anciens ont-ils pu extraire, transporter et placer ces immenses pierres sans la technologie moderne ? La précision avec laquelle ces mégalithes ont été positionnés est étonnante, à l’instar d’autres sites antiques d’Amérique du Sud.

Quelle est la pierre la plus lourde de Baalbek ?

La question la plus intéressante concernant cet étonnant temple antique est celle de son plus gros bloc de pierre (le plus lourd). Quelle est la pierre la plus lourde de Baalbek ? La pierre oubliée de Baalbek, un monolithe colossal d’un poids stupéfiant de 1 650 tonnes, ajoute une nouvelle couche d’intrigue à ce site déjà énigmatique en tant que pierre la plus lourde. Découvert partiellement enterré, cet immense bloc est, par ses dimensions et son poids, la plus grande pierre connue extraite de l’Antiquité.

Son état inachevé soulève des questions alléchantes sur les méthodes et les motivations des anciens bâtisseurs, ainsi que sur l’existence potentielle de technologies perdues. La pierre oubliée témoigne des capacités étonnantes des civilisations anciennes et remet en question notre compréhension de l’histoire.

Source : https://curiosmos.com/baalbeks-megalithic-stones-ancient-engineering-marvel/

Traduction : https://exoconscience.com

Partager l'article pour contribuer à l'information :
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x